après la pluie 

pièce pour flûte seule, opus 57

 I brought together some sketches which bore traces of my walks in the forests of Japan, Norway and the national forest of Tronçais with it’s avenues of oak trees. The scribbled notes had a logical hesitation between East and West and I have kept this ambiguity in the final draft. And then forests make me shy as much as they attract me. In them I hear the voices of women, many birds and the verses of Musset. And, here and there, scents mingle with sounds. This living theatre becomes even more moving after the rain......

 J'ai réuni pour cette oeuvre quelques feuilles d'esquisses qui gardaient la trace de mes promenades en forêt. Celles du Japon, de la Norvège et la forêt domaniale de Tronçais, avec ses chênes rouvres « conduits » en futaies. Les notes barbouillées avaient donc logiquement une hésitation entre l'Orient et l'Occident, j'ai gardé cette jolie équivoque dans la rédaction définitive. Et puis les forêts me font timide autant qu'elles m'attirent. J'y entends des voix de femmes, beaucoup d'oiseaux, des vers de Musset. Et, de loin en loin, les senteurs se mêlent aux résonnances. Cette scénographie vivante semble prendre une sagesse plus émouvante encore après la pluie...

MP3 file

VARENNES Intérieur japonais, gouache et encre sur papier 

© 2019  Jude de Varennes   All Rights Reserved